Les « enfants cachés »

Entre 1942 et 1945, des «enfants cachés» ont trouvé refuge dans le pensionnat des Sœurs du Saint-Cœur de Marie, au couvent de Malaise (La Hulpe), grâce à l’assistance courageuse de celles-ci. Parmi elles, sœur Marie-Justine : interviewée en 2011 par Johannes Blum des «Compagnons de la mémoire», elle raconte, avec précision et émotion, ses souvenirs de l’époque.

Sur le même thème

La résistance spirituelle des couvents

L’engagement de Mère Marie-Véronique, avec les sœurs du couvent de Malaise (La Hulpe), a été reconnu et distingué en 2011 par le titre de «Juste parmi les Nations», reçu à Yad Vashem par sœur Marie-Justine au nom de la Congrégation. À cette occasion, dans une interview pour Radio Vatican, sœur Noëlle raconte l’histoire…

Lire plus »

Souvenirs de la guerre au couvent

Je ne sais à quel moment a été arrangée la cachette pour les juives et les jeunes hommes, sans doute en 1943. Nous avons creusé dans ce qu’on appelait le chauffage de l’ancien bâtiment, dans le mur de droite à l’entrée, vers la salle de bain.

Lire plus »